Unis à Uyuni !

      13 juillet 2015 – Pérou – Cusco et autres lieux … Voilà déjà 9 mois – toute une gestation … – qu’on ne les avait plus vus ! Et voilà qu’après notre fille Wendy, nos deux boys Corentin et Jonathan débarquent eux aussi sur ce continent sud-américain …

P1140166 (Copier)
C’est aussi la première fois que nous allons passer autant de temps – près de 3 semaines quand même – à 4 dans Corto … Les appréhensions – légitimes ! – des uns et des autres seront vite levées : On est contents de se revoir et on sent tous que cela va bien se passer ! Allez, on les réceptionne à l’aéroport de Cusco, petit passage par le havre de paix du jardin de Fernando et Ruth et petite visite du centre historique et des marchés de Cusco, pilotés une toute dernière fois par Marisol, notre « hija » peruana …

P1120936 (Copier)
Au programme de notre séjour avec les boys, trois zones mythiques, une par semaine : Le Macchu Picchu, le lac Titicaca et le Salar d’Uyuni en Bolivie …

Derniers adieux à Fernando et Ruth et puis c’est le grand départ …
Après près de 4 mois de position quasiment géostationnaire, nous retrouvons notre itinérance. C’est comme un nouveau départ …

On s’offre un premier bivouac dans un splendide site déjà apprécié avec Wendy et où nous accueillons pour le petit café revigorant du matin Alain , cycliste français au long cours (depuis plus de trois ans …) qui passe par là …

P1120956 (Copier)

Pour le Macchu Picchu, parce que nous avons plus de temps et parce que nous avons déjà expérimenté une autre voie avec Wendy, nous optons pour une approche plus « Routard » … Donc, cette fois-ci, pas de train jusqu’au pied du Macchu Picchu (pratique, rapide, agréable … mais très coûteux depuis que la compagnie qui gère également l’Orient-express exploite la ligne …).

C’est donc par la route jusqu’à Santa Maria, par la piste jusqu’à santa Teresa (et quelle piste : gués, quelques pentes fortes et quelques passages étroits à flanc de montagne au programme !) …

P1130167 (Copier)
et, enfin, par la marche le long de la voie de chemin de fer que nous rejoindrons Aguas Calientes, au pied du Macchu Picchu …

P1130058 (Copier)
Corto restera au camping de Santa Teresa en nous attendant … Les boys monteront ensemble au Macchu Picchu et y passeront toute la journée. Leur visite leur appartient, mais visiblement cela leur a plu même s’ils en ont un peu bavé dans l’ascension de la Montana qui offre un splendide point de vue sur le site …

IMG_0052 (Copier)
Au retour, on s’offrira tous ensemble un très long moment de détente dans les splendides bassins d’eau naturellement chaude de Santa Teresa, dans un superbe site …

P1130027 (Copier)

Un chouette moment de zenitude absolue …

Et puis il est temps de mettre le cap sur le lac Titicaca juché à 3.800 mètres d’altitude et partagé entre le Pérou et la Bolivie …

En chemin, nous visiterons le splendide et tellement serein site de Sillustani où notables pré-incas d’abord et incas ensuite se faisaient inhumer en surplomb du lac dans des tours de plus de 10 mètres de haut à l’esthétique parfaite et aux murs de pierres toujours aussi parfaitement agencées …

P1130361 (Copier)

Corentin apprécie le site malgré une phase un peu difficile à traverser pour lui : Rhume, maux de ventre, vomissements et pour couronner le tout, lumbago virulent qui lui bloque le dos en position tour de Pise … Tout cela en une matinée : belle performance ! Cela ne pourra qu’aller mieux demain …

Côté péruvien, Jonathan en profitera pour s’offrir une nuit sous tente à 3800 mètres d’altitude au bord du lac Titicaca …

P1130448 (Copier)
Le lendemain, nous franchissons sans encombre la frontière et entrons pour la première fois en Bolivie (nous apprendrons par la suite que la frontière sera bloquée le lendemain de notre passage et pour plusieurs jours suite à une grève de la police …). C’est comme cela …

Peu après la frontière, nous nous posons le long de la plage de Copacabana (celle qui a donné son nom à la mythique plage brésilienne …), juste derrière un autre mythe : un combi VW jaune pétant immatriculé au Brésil et « habité » par Mikaël (sans « C », français) et Alline (deux « L », brésilienne), deux voyageurs hyper attachants et sympathiques avec lesquels nous partagerons de super moments et aussi … du bon vin bolivien …

Grâce à eux, nous pourrons concrétiser un très, très vieux rêve …

P1130523 (Copier)
Nos boys aussi apprécient visiblement cette rencontre improbable et ces échanges entre voyageurs … Sûr qu’ils nous voient et que nous les voyons autrement que dans le quotidien de notre petite Belgique …

C’est avec Mikaël et Alline que nous visiterons l’Isla del Sol qui offre de splendides vues sur le Lac Titicaca et la cordillère royale au loin.

P1130625 (Copier) P1130571 (Copier)

 

C’est avec eux aussi que nous prendrons un petit déjeuner royal tout au bord du lac Titicaca. Voilà des souvenirs qui comptent et qui ne s’oublient pas …

P1130690 (Copier)
Ce sont également eux qui nous apprendront que la Ville de Potosi, point de passage quasi-obligé pour se rendre au Salar d’Uyuni est en état de siège … La population réclame des travaux importants (aéroport international, hôpital de premier niveau, etc …) au président Evo Morales et à son gouvernement.

Mikaël et Alline y sont restés bloqués 7 jours avec leur Combi dans une ville morte et seront finalement exfiltrés dans un grand stress au sein d’un convoi de pèlerins argentins venus saluer le pape en visite en Bolivie et bloqués, eux-aussi à Potosi … Cela ne rigole pas à Potosi et ils commencent seulement à en sourire. En parler leur fait visiblement du bien …

Bon, les blocages étant toujours en cours à Potosi, cela pourrait bien perturber nos plans de visite du Salar d’Uyuni …

On ressort les cartes … Du lac Titicaca où nous sommes, 2 routes partent vers la ville d’Uyuni, porte d’entrée la plus logique du Salar … La première est asphaltée et passe par Potosi. On oublie, les blocages étant toujours en cours. La seconde est une piste en terre, mais elle a le mérite d’éviter Potosi …

On opte donc pour la seconde option. On quitte donc Copacabana par une route qui nous fait passer par un bac disons assez rustique …

IMG_0274 (Copier)

Allez, on le verra ce fameux Salar … Sauf qu’après quelques dizaines de kilomètres sur la piste en terre, on tombe sur un « Bloqueo » …

Un piquet de grève, des  pierres et des tas de terre sur la piste, quelques bacs de bière, des camions chargés qui attendent en face du Bloqueo (certains depuis plus de 5 jours !) … Well, well, les gars de Potosi ont élargi leur zone d’action …

P1130813 (Copier) P1130814 (Copier)

On descend de Corto et on part calmement à leur rencontre pour les écouter nous expliquer les raisons de ce blocage et voir dans quelle mesure il y a moyen de poursuivre notre route …

P1130810 (Copier)

Cela reste courtois de part et d’autre mais il n’y aura pas de bonne surprise et la levée des blocages dépend de la libération de manifestants de Potosi incarcérés la veille pour troubles dans la capitale de la Paz … Bref, un sac de nœuds …

Nous rebroussons donc chemin, calmes mais déçus, certains maintenant que finalement on ne le verra pas ce fameux Salar … On se met donc à penser à des plans alternatifs pour la fin du voyage avec les boys.

Sur le chemin du retour, pas très loin du bloqueo, on prend un auto-stoppeur bolivien qui nous informe que si, il y a bien une dernière option pour rejoindre le Salar … Une piste encore un peu plus mauvaise qui contourne le volcan Tunupa et débouche sur le Salar dans le petit village de Tahua … Cela mérite réflexion et, surtout, de vérifier préalablement si Corto est capable de nous mener au Salar par cette piste … Il est déjà 17 heures, on verra cela demain matin.

On dépose notre auto-stoppeur bolivien à un croisement. Un camionneur accourt vers nous pour nous demander si le bloqueo est toujours en place. On confirme. Il nous informe qu’il va alors prendre la piste alternative via Tahua : « Si vous voulez, vous pouvez me suivre » … « On passera avec notre Mobilhome ? ». Il scanne la garde au sol de Corto et livre son verdict : « Cela devrait passer … ». Dix secondes pour se décider. C’est déjà décidé … Dans Corto, tout le monde est partant !

Et c’est comme cela que l’on se retrouve à suivre durant près de 7 heures, en pleine nuit, un camion bolivien sur une piste sablonneuse, pentue et cabossée …

P1130816 (Copier) P1130839 (Copier)

Le camion soulève tellement de sable que, parfois, on ne distingue même plus ses phares à 20 mètres … On croise aussi en pleine nuit d’improbables bus sur cette piste défoncée : eux aussi ont été obligés d’adapter leur trajet …

Le camionneur nous attendra à Tahua, juste avant de rentrer sur le Salar, pour vérifier que tout est Ok pour nous … On lui refile une bonne bouteille de vin bolivien pour son aide précieuse et on s’endort un peu épuisés par les événements de la journée … Demain on découvrira le Salar : Il était écrit qu’on y arriverait finalement … et nous y voilà !

Le Salar d’Uyuni, c’est le résultat de l’assèchement de très anciens lacs salés, c’est 12.000 kilomètres carrés d’une étendue de sel blanche où émergent quelques îles couvertes d’énormes cactus …

IMG_8143 (Copier) P1130912
Le Salar ce sont des températures agréables le jour mais extrêmement froides la nuit (-15 à -20 degrés).

P1130960 (Copier)
Le Salar, c’est l’impression d’être aux sports d’hiver sans la neige … et sans la pente !

P1130994 (Copier)
Le Salar pour nous ce seront trois jours et trois nuits magiques totalement seuls dans Corto …

P1130923 (Copier)
Ce sera le meilleur et le plus insolite Barbecue de Poulet grillé de toute notre vie …

IMG_8123 (Copier) P1130946 (Copier) P1130879 (Copier) IMG_8127 (Copier)
Ce sera aussi une belle balade vers le sommet du volcan Tunupa …

P1140029 P1140036 P1140018

Le salar, avec Jonathan à la manœuvre, ce sera aussi une chouette séance de photos décalées grâce à l’absence de perspective …

P1140174 (Copier) P1140175 (Copier) P1140246 (Copier) P1140179 (Copier) P1140206 (Copier)P1140166 (Copier)

IMG_8161 (Copier)
Le making of !

Ce sera aussi la satisfaction de voir Corto traverser cette étape bien spéciale à nouveau sans encombre en nous gratifiant qui plus est d’un niveau de confort hors-norme au milieu du Salar.

P1130992 (Copier) IMG_3085 (Copier)
La première nuit nous placerons les isolations de fenêtres à l’extérieur et mettrons le thermostat du système de chauffage au minimum … Trop chaud ! La seconde nuit nous maintiendrons les isolations des fenêtres extérieures mais n’allumerons pas le chauffage … Toujours trop chaud ! La troisième nuit, sans isolations extérieure et sans chauffage : Parfait ! Et pourtant il fait bien froid dehors : des stalactites font leur apparition sur Corto …

IMG_8152 (Copier)

C’est dans une chouette atmosphère et conscients d’avoir vécu des moments forts dans un endroit unique de la planète que nous quittons le Salar … par la même piste que celle que nous avions empruntée à notre arrivée, les blocages autour de Potosi étant toujours en place … (il dureront finalement 27 jours !). Nous aurons donc l’occasion de découvrir les superbes paysages que nous n’avions pas vus de nuit, collés derrière notre camion-guide !

Nous remontons alors à la Paz pour libérer nos boys qui repartent en Belgique par l’aéroport d’El Alto qui, à plus de 4.000 mètres, porte bien son nom … On en profite pour visiter avec eux l’incroyable cuvette de la Paz où un réseau de téléphériques urbains permet de franchir en quelques minutes les 800 mètres de dénivelée entre le fond de la cuvette et El alto …

P1140329 (Copier)

On en profite pour se renipper … et constater que les cabines d’essayage sont un peu justes pour Paul …

P1140361 (Copier)

La Paz nous plait bien et nous paraît bien moins agitée, bien moins bruyante, bien plus propre et bien mieux organisée que Cusco …

P1140353 (Copier)

C’est sur cette note positive que nos boys repartent en Belgique profiter de notre maison, sans nous et cela, comme le dit Jonathan, c’est quand même génial !

Comme l’écrit Corentin dans le livre d’or de Corto et avec son humour qui n’appartient qu’à lui … : « Votre retour dans NOTRE maison est éventuellement négociable … ». Bien noté fils mais, au cas où tu ne le saurais pas, ton père est un négociateur plutôt aguerri …              

10 réflexions au sujet de « Unis à Uyuni ! »

  1. Je ne pensais pas avoir le temps de tout lire mais je l’ai pris, impossible de s’arrêter! Quelle aventure, que de souvenirs en seulement quelques mois!
    Quelle merveilleuse satisfaction d’avoir passé le cap et d’oser partir!

    1. Hola Anne,

      C’est justement le jour où nous arrivons à Montevideo – et que donc nous pensons à notre rencontre ici à notre arrivée sur le continent sud-américain – que nous lisons ton commentaire ! Une coïncidence de plus …

      Allez plus que quelques articles à publier … et puis ce sera de vive voix !

      A bientôt,

      Paul et Marie-Alliette

  2. Voyage toujours aussi palpitant! et super intéressant pour nous tous!
    On sera quand même « fort bien « content de vous revoir en vrai.
    Annette

  3. Qu’est-ce que vous êtes beaux dans NOTRE combi (clin d’oeil sur la remarque de Jonathan rapport à votre maison!)
    Génial de vous lire, c’est avec le sourire et pas mal d’émotions que nous avons revécu le récit de notre rencontre !
    Pour les niouzes fraiches, nous sommes à Nasca, la Machu Picchu c’est fait… mais pas la montagne, nous nous sommes plantés sur l’achat des tickets (date et catégorie du billet… les boulets!). Nous avons donc fait une semaine de camping / baignade à Cocalmayo, tout en nous faisant grignoter par les moustiques !!
    ON espère que tout roule pour vous et on vous embrasse très fort, à bientôt !!

    1. Hola Micckaël (avec 2 « C ») et Aine (Sans « L »),

      Sympa de recevoir vos commentaires et des nouvelles fraîches … Votre voyage n’en est qu’au début et le nôtre touche à sa fin, sereinement. Nous sommes actuellement à Trenque Lauquen dans l’estancia d’amis argentins rencontrés au Chili (cela ne s’invente pas …).

      A bientôt, a minima par sites interposés …

      Que disfruten un maximum …

      Paul et Marie-Alliette

  4. …. Magnifique … Déconnection totale pour vous tous mais pour moi aussi en lisant votre récit ! Sans parler de vos photos …. Au plaisir de vous revoir … Dame zannick

    1. En effet nous avons vraiment vécu des moments hors du temps avec nos enfants … Et pour, les photos, quand le sujet (le salar de Uyuni) est beau, il n’est pas bien, difficile de faire de chouettes photos …

      A bientôt, en chair en os !!!

      Paul et Marie-Alliette

  5. ah ! c’est vous qui avez la bâche verte ! ;-)
    pas de tombola familiale prévue cette année… pour cause !
    bisouxxx

    Gene

    1. :) :) Ca c’est un message pour les vrais initiés :).

      Bon sang, on aurait dû faire plus attention dans la sélection des photos publiées … Allez voilà une bonne raison de plus de rentrer en Belgique :)

      Paul et Marie-Alliette

Répondre à annette Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>