Un moment d’égarement …

02 novembre 2014 – Argentine – Gualeguaychu – Frontière Argentine – Uruguay.

Alors donc, nous voici prêts à faire notre tout premier plein de carburant en Argentine … Ici, on ne se sert pas soi-même, on attend sagement qu’un pompiste vienne effectuer le plein.

En attendant, c’est le bon moment de s’assurer que c’est bien du diesel à la pompe, le meilleur possible (le Gazole « Euro » ) et de calculer son prix au litre (environ 70 cents d’€). Voilà qui est fait.

Arrive le pompiste, sympa au possible : « Que linda la casa rodante ! (Qu’il est joli votre mobilhome !) De donde son ? De Belgica ! Increible ! Et vous n’auriez pas une pièce de monnaie de votre pays ? » « Si, si, on doit avoir cela … Où cela le carburant ? Ben ici, tiens ! C’est bien du diesel, hein ? Oui, oui, le plein … Il doit y en avoir pour 65 litres au moins. Marie-Alliette, tu crois qu’il nous reste de la monnaie en euro quelque part ? »

Déjà 10 litres. Ah voilà, monsieur le pompiste 50 cents d’euro. Ben oui, la devise est la même dans presque toute l’Europe … 18 litres. Oui, oui, votre pays nous plaît beaucoup. Combien de temps on va voyager … 1 an ! Oui c’est dingue ! 25 litres. « CLAC » fait le pistolet d’arrivée de gazole. Comment ça « CLAC » ? Il ne doit pas bien fonctionner votre truc-là, il doit rester ou moins 40 litres à mettre !

D’ailleurs vous voyez bien : 26 litres, 26,50 litres, ça repart ! Ah ben non, le réservoir déborde ! C’est dingue cela, nous n’aurions consommé que 5 litres aux cents !!?

Ou alors, ou alors … Marie-Alliette nous suggère qu’on viendrait peut-être bien de calculer la capacité qui restait disponible dans le réservoir … d’eau de Corto !!

Le ciel chargé de gazole tombe sur la tête de Paul … C’est bien cela … Nous avions donc consommé 26,50 litres d’eau (douches, vaisselle, …) sur les 100 litres d’eau du réservoir. Certes, c’est une information intéressante en soi … Mais il y avait sans doute moyen de la déterminer autrement …

C’est vrai, les deux bouchons de remplissage sont très proches l’un de l’autre, mais bon sang, l’un est bleu et l’autre est noir …

Nous passerons 4 heures dans la pompe aidé par le pompiste à siphonner le carburant, vidanger complétement, savonner et récurer l’intérieur, re-remplir d’eau, re-vidanger, etc … pour obtenir un résultat « potable » (au sens « moyen » du terme …) mais limitant forcément et pour un temps certain  l’usage de l’eau contenue dans le réservoir.

Dire que Marie-Alliette était enthousiaste serait sans doute exagéré … Dire que Paul était fier de lui, aussi … Il ne reste plus qu’à remplir le réservoir de gazole avec de l’eau et on aura fait le tour de la question. On vous tient au courant !

4 réflexions au sujet de « Un moment d’égarement … »

  1. Amigos, buen viaje, disfruten del desierto chileno y de su gente.
    un abrazo afectuoso.
    Le sugiero que visiten al Norte de Copiapó la playa Bahia Inglesa y al Norte de Antofagasta la Playa Hornitos.

    1. Hola Marcelo,

      Que Bueno : este es el primer comentario en Castellano en el sitio « Alorsonpart » ! Estamos muy feliz que este viene de Tu !

      Gracias tambien por sus consejos !

      Vamos a publicar pronto (depiende de Internet …) en el sitio « Alorsonpart » nuestra inolvidable encuentra en las altos cumbres de los Andes :)

      Paul y Marie-Alliette

  2. Bonsoir les amoureux , cela me rappel un portefeuille au fond d’une, piscine……….

    Avec c vous à 100 %

    Bisous des cohrs

    1. Bon sang … Quelle mémoire ! Encore repéré :)

      Merci de nous suivre à distance … Bizz

      Paul & Marie-Alliette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>