Montevideo muy simpatico !

20 octobre 2014 – Argentina – Buenos Aires

Corto est annoncé au port de Montevideo pour le 22 octobre. Il faut donc qu’on s’en rapproche petit à petit et nous choisissons de nous rendre en Uruguay avec le ferry pour Colonia del Sacramento.

Dans la salle d’embarquement, nous remarquons ce groupe d’une trentaine de jeunes mi-débraillés, mi bruyants, mais à l’air plutôt sympa … A mi-parcours, nous comprenons vite que nous avons bien fait de traverser en même temps qu’eux  : De belles voix s’élèvent tout en douceur et nous assistons au beau milieu d’eux à une ultime répétition de ce Chœur de jeunes qui va faire un concert ce soir en Uruguay !

P1010552 (Copier)

« Donde el concierto ? En la Iglesia de Colonia del Sacramento ! Muy bien : Nous y serons ! ».

Nous les retrouvons donc en l’église et ils sont visiblement très contents de nous y voir et puis … c’est le choc : C’était beau dans le bateau et cela devient sublime dans l’acoustique de cette église toute simple …

IMG_6895 (Copier)

Un grand moment pour nous. Et visiblement, à voir leur sourire en fin de concert, un grand plaisir pour eux … Beaucoup viennent nous demander, encore un peu inquiets, comment c’était … On les rassure bien vite, nous échangeons nos coordonnées et nous quittons nos 32 nouveaux amis …

IMG_6874 (Copier)

Colonia del Sacramento est un havre de paix après l’agitation de Buenos-Aires. Classée au patrimoine mondial de l’humanité pour son authenticité bien préservée, c’est un plaisir de se balader dans ses ruelles pavées où l’on découvre par-ci par-là des pots de fleurs bien particuliers, des plages de sable d’une douceur infinie, un phare, des tables de restaurant improbables …

Nous en profitons deux jours et puis prenons le bus pour la capitale de l’Uruguay qui concentre ¾ des 3,5 millions d’habitants de l’Uruguay.

Autant le charme de Buenos-Aires opère instantanément, autant celui de Montevideo est moins immédiat. Le costume de la ville est un peu rapiécé avec cet assemblage un peu bancal d’immeubles plus ou moins modernes et de belles demeures de style colonial un peu défraichies, témoignage d’un passé visiblement révolu.

Mais bon sang, que les gens y sont adorables !

Lorsque nous prenons le bus, c’est tout le bus qui se mobilise pour nous conseiller l’arrêt le plus approprié et les auberges de jeunesse ou Posadas familiales se révèlent toujours aussi précieuses pour « relacionar »  …

Lorsque le soir nous partageons una cerveza avec des brésiliens de passage et des uruguayens locaux, nous nous retrouvons tout naturellement au milieu de la nuit à partager nos émotions musicales respectives et à chanter autour d’une guitare qui traîne là (yes !).

P1010617 (Copier)

Et à la clé, nous voici avec une invitation ferme, la main sur le « corazon », à Buzios au Brésil …

Lorsque nous sympathisons à la posada avec une petite famille très attachante Argentino-uruguayenne en attente de terminer leur nouveau logement, nous voici invités à leur pendaison de crémaillère où nous partagerons dans leur « chez eux » et sous les étoiles, leur tout premier « asado » (leur barbecue, toute une tradition et tout un art en Amérique du sud …).

On assaisonne encore le tout avec un concert de Candombé – Mélange de jazz avec une section rythmique d’enfer d’origine africaine,

de balades à vélo dans les parcs et le long de la Rambla de Montevideo,

et aussi avec la participation passive – sous le balcon de notre posada ! Il se passe toujours quelque chose sous nos balcons … – aux meeting politique du parti « Frente Amplio » pour les élections qui ont lieu le week-end suivant !

Pour ceux que cela intéresse, le président actuel est de centre gauche, gauche qui possède également la majorité au parlement, mais le centre droit a grignoté des parts au cours de ses élections … Le suspense reste donc entier …

La mobilisation politique des militants de base à tous les coins de rue nous impressionne. La démocratie se juge visiblement encore à sa juste valeur en Uruguay après les années de dictature … Et nous découvrons que l’Uruguay est particulièrement progressiste, ayant notamment acté l’acceptation du mariage homosexuel et, dans un tout autre registre, la libéralisation de la marijuana.

Que de chemin parcouru depuis la dictature …

Comment ne pas aimer Montevideo dans ces conditions ?

4 réflexions au sujet de « Montevideo muy simpatico ! »

  1. Merci pour ces magnifiques photos (et commentaires) … je rêve ! (c’est magnifique)

    Bonne découverte à vous 2,

    Bisous, bisous

    Les Gaumais (de Saint-Léger)

  2. Toujours sur vos traces … histoire de faire une bout de chemin avec vous.
    Petit break très plaisant entre deux !
    Comment va Corto ?
    Bisous
    Dame Zannick

Répondre à de Becker Pierre Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>